La Prise de Parole en Public : Les idées sont le fuel, le corps est le véhicule !

Lorsque l’on prend la parole en public, une fois que notre texte a été dit, que reste-t’il sur scène ?

Un humain.

Nous.

Dans notre intégralité.

Nous ne sommes pas notre discours. Nous ne sommes pas que nos idées.

Sur scène, c’est nous qui montons. Physiquement.

Pas notre texte.

Nous prenons la parole avec nos idées certes, mais aussi avec nos émotions, nos souvenirs, nos sensations.

Avec nos muscles, nos organes, nos os.

Sans le corps, nous ne pouvons pas vivre l’expérience de la vie humaine.

Sans le corps, nous ne pouvons pas vivre l’expérience de la scène.

A une époque bien trop cérébrale, trop d’orateurs se focalisent sur le contenu intellectuel qu’ils vont présenter.

Les spectateurs viennent voir avant tout des êtres humains. S’il n’était question que du contenu d’un propos, il serait facile de le lire dans un ouvrage ou de le voir sur Youtube.

Le public vient chercher une connexion, ou a minima, une interaction.

Et cela ne peut se faire qu’avec le corps.

On prend la parole avec le corps. Pas avec la tête.

Les idées sont le fuel. Le corps, le véhicule.

L’Atelier

Recevoir les billets chez moi

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.