Authenticité

Télécharger la plaquette

Peut-on encore dire ce que l’on pense profondément ? Est-il encore possible d’être franc et sincère ?

C’est bien ça l’authenticité, non ?

La franchise : je dis ce que je pense. La sincérité : je pense ce que je dis.

Intéressant. L’authenticité ce n’est pas obligatoirement quelque chose de positif.

En fait, nous sommes plus intéressés par le concept d’authenticité que par l’authenticité elle-même.

Mais n’est-ce pas le cas pour tout ?

Nous fantasmons la bienveillance ou le collectif : seuls chez nous, nous cliquons sur un pouce numérique pour valider une vidéo qui parle d’humanitaire, mais nous ne sommes pas capables d’aider les plus démunis qui sont près de chez nous.

A force de ne plus expérimenter, nous nous sommes fragilisés. Physiquement. Sensoriellement. Émotionnellement.

Dans une société de plus en plus aseptisée, chargée de politiquement correct, la peur de dire ou de de blesser amène les personnes à ne pas dire a priori par peur des conséquences. Les mots sont épurés, les phrases intellectualisées afin de contourner le noeud émotionnel qui pourraient provoquer une tension ou un désagrément.

Il faut du courage pour penser et dire.

C’est en voyant le monde tel qu’il est, et en se voyant pour ce que nous sommes que l’authenticité apparaît.

L’authenticité mène à l’optimisme. L’optimisme se nourrit du collectif.

« L’authenticité n’existe plus », premier volet d’un triptyque de conférences, ouvre la voie et donne le ton pour aider chacun à se réinscrire dans un projet commun, collectif et chargé d’espoir.

Promis, que ce soit en distanciel ou en présentiel, vous assisterez à une conférence vraie, sans fard, qui bouscule, qui fait réfléchir le tout avec beaucoup d’humour.